Lecture:
Quels sont mes remboursements en cas d'ALD

ALD et mutuelle santé

Adrien Millet
Publié le 2021-03-01

Une affection longue durée (ALD) désigne une maladie chronique grave dont la prise en charge et les soins peuvent peser très lourd sur votre budget. En effet, les ALD requièrent très souvent des traitements prolongés et onéreux. De ce fait, il est primordial que votre médecin traitant déclare cette ALD à la Sécurité sociale afin d’être exonéré du ticket modérateur sur l’ensemble des soins relatifs à cette maladie.

Quelles sont les ALD exonérantes ?

Il y a 3 différents types d’ALD exonérante :

  • Les ALD 30 : il s’agit des 30 ALD les plus fréquentes et les plus coûteuses. On y trouve notamment les accidents vasculaires cérébraux invalidants, le diabète, la maladie d’Alzheimer et de Parkinson, les cancers etc.
  • Les ALD 31 dites « hors liste » : Si vous développez une forme grave et invalidante d’une maladie, cette dernière peut être requalifiée en ALD si elle nécessite le recours à un traitement coûteux de plus de 6 mois (maladie de Paget, ulcères chroniques).
  • Les ALD 32 ou polypathologies : Ce type d’ALD survient lorsque vous développez plusieurs affections induisant un état invalidant vous obligeant à des soins coûteux et continus pour une durée d’au moins 6 mois.

Si vous êtes dans l’un de ces cas, votre médecin traitant doit en informer l’Assurance maladie afin que vous soyez totalement exonéré du paiement de l’ensemble des soins et traitements relatifs à cette maladie. Il est impératif que vous soyez inscrits dans un parcours de soins coordonnés par votre médecin.

Quels seront vos remboursements dans le cadre d’une ALD exonérante ?

Une fois que votre médecin a décrit un protocole de soins concernant votre ALD et que celle-ci est exonérante, vous serez remboursé de l’ensemble du ticket modérateur pour les soins relatifs à cette dernière. Concrètement, les consultations chez des médecins de secteur 1 et les médicaments achetés dans le cadre de votre ALD seront entièrement remboursés par la Sécurité sociale. Vous n’aurez donc aucun frais à payer même si vous n’avez pas de mutuelle. Attention cependant, si vous consultez des médecins de secteur 2, la Sécurité sociale ne vous remboursera que le montant du tarif de base fixé par la Sécurité sociale.

De plus, vos frais de transport, dans le cadre de votre ALD, seront également remboursés à 100% par la Sécurité sociale.

Vous pouvez consulter ici notre simulateur pour vous permettre de connaître le remboursement d'une consultation par la Sécurité sociale.

Avez-vous besoin d’une mutuelle dans le cadre d’une ALD exonérante ?

Grâce à ce statut, vous serez totalement remboursé par la Sécurité sociale pour les médecins et spécialistes secteur 1 que vous irez consulter. Toutefois, votre ALD peut vous amener à consulter des spécialistes particuliers qui seront en secteur 2. Dans ce cas, l’ensemble du dépassement d’honoraires sera à votre charge. Il est impératif de se renseignez auprès de votre médecin pour savoir si votre ALD implique des consultations de spécialistes majoritairement secteur 2. Si tel est le cas, une mutuelle peut être intéressante car vous serez amené à les consulter fréquemment.

Quelles sont les ALD non exonérantes ?

Une ALD non exonérante conduit généralement à un arrêt de travail et/ou un parcours de soins particulier pendant plus de 6 mois mais sans exonération du ticket modérateur. Ainsi, lors de ce type d’ALD, vous devrez supporté l’ensemble du % du tarif non remboursé par la sécurité sociale.

Par contre, dans le cadre de ces ALD, vous pouvez bénéficier :

  • d’un remboursement de 65% du tarif de la Sécurité sociale pour l’ensemble des déplacements liés à votre ALD.
  • D’une indemnité journalière au-delà du 6ème mois d’arrêt de travail.

Autres articles dans le même thème