Lecture:
La chirurgie oculaire : quelle prise en charge en 2021?

La chirurgie oculaire : décryptage

Maëva Prual
Publié le 2021-06-16

Les progrès technologiques fulgurants que le monde connaît au XXIe laissent à penser que la chirurgie oculaire est une technique révolutionnaire. Pourtant, les yeux ont toujours suscité la fascination depuis l’antiquité. Les hiéroglyphes ou statues égyptiennes sont là pour nous le prouver. C’est pourquoi, les premières chirurgies des yeux ont eu lieu très tôt. Des écrits, décrivant comment réduire l’opacité de la cornée, du médecin grec Gallien ont été retrouvés. Mais comment cela se passe-t-il aujourd’hui ? Quels sont les coûts engendrés par une telle opération ?

La chirurgie oculaire est aujourd'hui une vraie alternative aux lunettes

La chirurgie des yeux s’est développée et les techniques se sont améliorées réduisant au maximum les risques d’effets secondaires et de cécité. L’opération n’a donc plus rien d’exceptionnelle et c’est pour cela qu’elle est de plus en plus réalisée. La plus courante est la chirurgie au laser, notamment pour guérir la myopie, l’hypermétropie et l’astigmatisme. C’est une opération efficace avec 90% des opérés qui retrouvent une acuité visuelle supérieure à 5/10e. Le port de lunettes auparavant obligatoire pour bien voir devient occasionnel.

Ainsi, la chirurgie de l’œil permet de se passer de lunettes ou de lentilles de contact, ce qui constitue une véritable avancée pour tous ceux qui ne les supportent plus.

Qui peut se faire opérer de l’œil ?

Tous les publics ayant des problèmes de vues ne peuvent pas être opérés des yeux. Seuls les patients ayant un problème oculaire qualifié de faible à moyen sont autorisés à passer au bloc opératoire. La vue doit être stable et ne doit pas continuer de perdre en dioptrie. Si le patient présente certaines maladies oculaires comme le glaucome ou l’herpès oculaire, la chirurgie ne sera pas possible.

La récupération visuelle est rapide ; la guérison prend environ 2 semaines après l’intervention

Quelle est le déroulement d'une chirurgie de l’œil ?

La chirurgie oculaire se déroule au bloc opératoire où le patient est installé avec la tête fixé sur un support par un ruban adhésif afin qu’elle ne bouge pas pendant l’opération. Celle-ci peut se faire sous anesthésie locale ou générale afin que l’œil ne bouge pas ( akinésie ) et que le patient ne souffre pas ( analgésie )

Voici un tableau présentant le taux de remboursements des médicaments en fonction de sa catégorie :

La chirurgie de la cataracte est très bien remboursée par la Sécurité sociale

La chirurgie de la cataracte est l’opération la plus fréquente avec 700 000 personnes opérés chaque année dans le monde. . Elle consiste à retirer le cristallin et de le remplacer par un implant moins opaque afin de retrouver une bonne vision. En effet, la cataracte consiste en une opacification du cristallin, souvent due à la vieillesse. 20% de la population française de plus de 65 ans et 60% des plus de 85 ans sont atteints. Si les deux yeux sont atteints, il faudra procéder à deux opérations, mais celles-ci ne seront pas réalisées en même temps.

La cataracte peut entraîner des gênes voire un handicap dans la vie quotidienne. Il n’existe aucun traitement aujourd’hui, excepté la chirurgie. C’est pourquoi, l’opération de la cataracte est jugée essentielle par l’Assurance maladie et remboursée à 100% si le spécialiste est rattaché au secteur 1 et que le patient suit le parcours de soin coordonnés.

Les autres chirurgie oculaires sont beaucoup moins bien remboursées par la Sécurité sociale

Les chirurgies oculaires ont un coût élevé. Il faut compter entre 800 et 1 500€ par œil . Pour contrebalancer, il ne faut pas oublier le coût des lunettes ou lentilles et de l’entretien. La chirurgie peut se révéler rentable, si on compte le confort apporté.

Mais, qualifiée de chirurgie réparatrice fonctionnelle ou chirurgie de confort, elle n’est pas remboursée par l’Assurance maladie, car hors-nomenclature. Néanmoins, elle peut être prise en charge par la mutuelle.

Chirurgie oculaire et mutuelle : quelle prise en charge ?

La chirurgie des yeux peut être prise en charge partiellement par la mutuelle souscrite par le patient. Cela dépendra donc du contrat souscrit. Souvent, quand l’opération est remboursée, cela rentre sous les cases : « correction de la vision », « chirurgie réfractive », ou « opération laser ».

Il est conseillé de vérifier dans votre contrat si cela est pris en charge. Sinon, vous pouvez vous renseigner afin de changer de mutuelle.

Comparer les mutuelles qui prennent en charge la chirurgie oculaire

Autres articles dans le même thème