Lecture:
Psychologue : quels remboursement en 2021?

Psychologue : quels remboursements par la Sécu ? [notre guide 2021]

Adrien Millet
Publié le 2021-03-16
Mise à jour le 2021-09-30

La dépression est une maladie fréquente en France. Elle toucherait 3% des hommes et 6% des femmes. Notre pays est d'ailleurs l'un des premiers consomateurs d'antidépresseurs au monde. Pour traiter ces pathologies mentales, il existe 2 praticiens : le psychologue et le psychiatre.

Qu'est-ce qu'un psychologue ?

On confond souvent le psychologue et le psychiatre dans le langage courant, en l'appelant "le psy". Cependant ces 2 professionnels sont très différents :

  • le psychiatre traite les troubles mentaux via une approche médicale : il observe les symptômes, établit un diagnostic. Il peut prescrire des médicaments. Le psychiatre est un médecin, qui a suivi une spécialisation, comme un dermatologue ou un cardiologue.
  • à l'inverse, le psychologue relève de la médecine douce, au même titre que les osthéopathes et les sophrologues. Il va chercher à accompagner son patient pour l'aider à surmonter ses angoisses ou son mal-être, mais ne peut pas prescrire de médicaments. Le psychologue n'est pas un médecin : il a fait des études de sciences sociales.

Quel est le remboursement d'une consultation chez un psychologue ?

En règle générale, les consultations effectuées chez un psychologue exercant en libéral, c'est-à-dire à son cabinet, ne sont pas remboursées.

Une consultation chez le psychologue est remboursée si ce dernier exerce dans un centre médico-psychologique (CMP) ou un hôpital et si le patient suit le parcours de soin. Cependant, les délais pour obtenir un rendez-vous dans ce type de structure sont souvent longs.

Certaines mutuelles remboursent les consultations chez un psychologue en libéral.

Combien coûte une consultation chez un psychologue ?

Le psychologue n'a pas signé de convention avec l'Assurance Maladie. Le prix de la consultation est très variable et va avoir tendance à être plus élevé en ville. Une consultation coûte en général entre 50 et 100€.

Quelle intégration des psychologues avec les autres acteurs du soin psychologique ?

Dans son rapport d'octobre 2019, l'Inspection Générale des Affaires Sociales (IGAS) propose de rapprocher les psychologues avec les autres acteurs du soin psychique. Objectif : créer un cadre commun entre psychiatre et psychologue (formation, déontologie, conditions d'exercice) et ouvrir la voie au remboursement plus large des consultations chez le psychologue par la Sécurité sociale.

Les remboursements des consultations chez le psychologue ont été testés dans 4 départements de 2018 à 2020 : la Haute-Garonne, les Bouches-du-Rhône, le Morbihan et les Landes. Aucune suite n'a été donnée à cette expérimentation jusqu'à présent.

Les associations regroupant les mutuelles santé poussent à une meilleure prise en charge des consultations chez le psychologue

La Fédération française de l’assurance (FFA), la Fédération nationale de la mutualité française (FNMF) ainsi que le Centre technique des instituts de prévoyance (CTIP) ont demandé aux mutuelles santé de rembourser les séances chez le psychologues, dans la limite de 4 consultations par an et d'une prise en charge de 60€ par consultation. Voici les conditions pour profiter de ce remboursement :

  • Les personnes couvertes par la complémentaire santé solidaire ne sont pas concernées par le remboursement des séances chez un psychologue
  • Pour être remboursé, le patient doit avoir été orienté par son médecin traitant, qui délivre une ordonnance ou une "orientation médicale".

A partir de 2022, les consultations chez le psychologue vont être remboursés sous conditions

Les consultations chez le psychologue vont être prises en charge à partir de 2022. Un patient couvert par une mutuelle n'aura ainsi pas de reste à charge s'il consulte un psychologue respectant ces conditions :

  • Le prix de la consultation s'élève à 40€ pour une première séance et 30€ pour les séance suivante. Si le psychologue facture un tarif plus élevé, le patient ne sera pas remboursé par la Sécurité sociale.
  • Le patient doit suivre le parcours de soin et avoir été envoyé par son médecin traitant.

Autres articles dans le même thème